Nos avancées sur les Guépards

Posted in: Dernières missions
Tags: , ,

Cette mission s’est déroulée au sein de plusieurs réserves, toutes situées autour de la ville de Hoedspruit et proches du parc Kruger, au Nord-Est de l’Afrique du Sud. L’équipe était cette fois composée de 5 vétérinaires membres du Cresam, chacun ayant une place et un rôle bien défini. L’entente et la coordination ont été parfaites, permettant un travail rapide et efficace auprès des guépards, sous les yeux impressionnés des responsables des parcs.

Les résultats ont été à la hauteur des attentes du Cresam, et ce sur l’ensemble des thèmes de travail de cette mission :

1.Compréhension du cycle de la femelle guépard et validation des protocoles d’induction de chaleurs et d’induction de l’ovulation dans cette espèce.  Le Cresam a mis en œuvre des moyens scientifiques importants sur place, de jour comme de nuit (parfois même au milieu de la brousse avec un groupe électrogène) : frottis vaginal, dosage de progestérone, échographie de l’appareil génital femelle, vidéo endoscopie du vagin et de l’utérus après passage du col, … Grace à cela, le Cresam possède aujourd’hui une bonne compréhension du déroulement du cycle sexuel de la femelle guépard, et est capable d’agir sur certaines phases afin d’induire la mise en chaleur puis l’ovulation.  

2.Validation des modalités de prélèvement de la semence chez le guépard mâle par électroéjaculation. La technique de prélèvement chez le mâle est maintenant bien standardisée et reproductible, tant sur le plan de la sonde rectale utilisée, que de l’intensité du courant et de la fréquence des stimulations. Elle a conduit cette fois-ci à l’obtention d’éjaculats sur tous les mâles testés.

3.Confirmation de la bonne qualité du dilueur utilisé pour congeler la semence mâle. Le Cresam a examiné de la semence qu’il avait congelée il y a plus d’un an. Le nombre et la vitalité des spermatozoïdes ont été estimés tout à fait satisfaisants. Cette semence a été inséminée.

4.Bonne maîtrise du déroulement de l’anesthésie et de tous les examens mis en place sur l’animal endormi.  Du fléchage au réveil de l’animal, le protocole mis en place au niveau de l’anesthésie et au niveau des examens pratiqués, est extrêmement précis, et suit toujours la même logique et le même enchaînement. Chaque membre connaît son rôle et sa position, ce qui fait gagner l’équipe en rapidité et efficacité, permettant ainsi une diminution du temps d’anesthésie des animaux.

5.Confirmation de la technique d’insémination par vidéo-endocopie, et ce en semence fraîche et congelée.  Le passage du col de l’utérus avec le fibroscope est devenu une pratique simple et standardisée également pour les spécialistes reproduction du Cresam. En plus de l’examen visuel de l’utérus, le fibroscope permet l’insémination de la femelle avec de la semence mâle. Lors de cette mission, le Cresam a utilisé de la semence prélevée quelques heures avant l’insémination, ainsi que des paillettes qu’il avait congelées il y a un peu plus de 1 an.

6.1er partenariat réussi avec un vétérinaire sud-africain : Peter Rodgers Outre le vif intérêt qu’il a montré aux travaux du Cresam, il a assuré l’anesthésie de plusieurs félins pour le compte du Cresam, dans les réserves dont il avait la charge. Un véritable travail d’équipe s’est alors instauré avec lui, ainsi qu’une communication plutôt enthousiaste, lui faisant espérer un retour rapide du Cresam en Afrique du sud !

7.Prise de contact positive et prometteuse avec les responsables de différentes réserves : Kapama, Moholoholo, Inverdoom, Tsau.  Les dirigeants de ces réserves se sont tous montrés intéressés par les techniques mises en œuvre par le Cresam. Il faut maintenant travailler à leur montrer l’intérêt qu’ils peuvent en retirer afin d’espérer une collaboration et une confiance sans cesse accrue au cours des prochains mois.

Les prochaines missions du Cresam cette année se feront sur 2 axes :  

Mai 2014 : Poursuite des discussions avec le gouvernement et les scientifiques chinois pour travailler sur la conservation du tigre de Chine.

Octobre 2014 : Nouvelle mission en Afrique du sud ayant comme axe la génétique des populations et des individus, ainsi que le prélèvement et la conservation de la semence des mâles.

Change this in Theme Options
Change this in Theme Options